Blogue

Retour sur la conférence de Yahoo! @New-York

Des centaines de développeurs se sont réunis à New-York afin d’assister à la deuxième conférence de Yahoo! sur le mobile. C’était l’occasion idéale pour eux de faire valoir leurs produits et de partager leur vision sur le mobile. Voici les sujets qui m’ont le plus marqué pendant la conférence.

Le contenu est la clé

Le contenu de votre application est roi, c’est ce qui mène votre application. On préfère laisser les consommateurs le créer, pour ensuite mettre en avant-plan le meilleur de celui-ci. C’est une façon de « démocratiser la créativité ». Ce sont ces mêmes consommateurs qui vont être votre réseau de distribution, c’est-à-dire qu’ils vont créer et partager tout le contenu à votre place. Notre rôle par la suite est de faire découvrir le contenu le plus populaire aux utilisateurs. Cela ne se fait pas ici par le traditionnel « lien bleu », le SEO ou le SEM, mais plutôt par un modèle de partage. Le trafic provient alors de multiples sources, notamment Facebook, Pinterest, Twitter, Google, etc.

Publicité ou pas ?

En aucun cas, la publicité ne doit altérer l’expérience utilisateur. Par exemple, une publicité qui surgit toutes les 30 minutes vient gâcher l’expérience. Cependant, on peut au contraire améliorer l’expérience en établissant une stratégie de « découverte du contenu ». Par exemple, une application de musique pourrait faire découvrir des groupes similaires à la musique en cours. Cela permet de placer une publicité en plus de faire découvrir du contenu pertinent à l’utilisateur. D’ailleurs, le format de la publicité a son impact : les publicités avec le meilleur format se font écouter trois fois plus souvent.

Le remplacement d’une application

Il y a plusieurs raisons qui poussent un utilisateur à supprimer une application de son appareil. Yahoo! a décidé de faire une étude et il existerait deux déclencheurs majeurs. D’une façon générale, 73% des gens suppriment une application si elle consomme excessivement la batterie, et 51% des gens la suppriment pour simplement libérer de l’espace de stockage.

Une question de rétention

Nous entendons souvent des stratégies d’acquisition pour obtenir de nouveaux utilisateurs. Nous oublions parfois qu’avoir un bon taux de rétention et plus d’interaction avec les utilisateurs signifie moins d’acquisitions. Il est primordial de parler à vos utilisateurs par une variété de canaux de marketing, par exemple Facebook, Twitter, Slack, notifications, etc. Selon la même étude présentée ci-haut, si votre application franchit le cap de 12 semaines, cela signifie que le consommateur risque fort bien de conserver l’application sur son appareil plutôt que de la supprimer.

Créer son audience

Il est parfois difficile de faire connaître son application, mais il existe quelques stratégies. Il ne faut pas oublier que votre application doit toujours inclure des notions de partage vers les autres réseaux sociaux : vos utilisateurs sont votre réseau de distribution. Initialement, prévoyez un très petit budget (aussi minime que 10$ par exemple) afin d’aller chercher quelques utilisateurs. À partir de ce moment, vous pouvez tout mesurer : observer leur comportement, assurez-vous que l’application fonctionne bien, récolter des données, etc. Demander à vos premiers utilisateurs comment ils ont entendu parler de votre application pour comprendre d’où provient votre trafic.

Acquisition d’utilisateur

Créer un partenariat avec un grand nom permet de se faire connaître rapidement. Par exemple, SeatGeek se sont associés avec Yahoo! afin d’aider aux fans de trouver les meilleurs rabais sur les tickets de sport. Une autre façon de faire est de simplement faire de la publicité : environ 50% des téléchargements se font à partir des publicités à l’intérieur des autres applications. Assurez-vous d’avoir un « call-to-action » qui est clair et explicite. Il faut avoir de bonnes évaluations, donc on doit lire les commentaires et suggestions de vos utilisateurs. Il faut mettre l’emphase sur les images/vidéo et la description de votre application sur le « App Store », donc avoir une image riche avec un logo est primordial. Misez sur une phrase clé qui décrit clairement en quelques mots votre application. Par exemple, la phrase clé de Snapchat est « share a moment », ce qui décrit très simplement le but de l’application. La crédibilité et les émotions sont des facteurs qui vendent très bien.

Quelques annonces au passage

  • Tumblr a maintenant un nouvel outil de partage « in-app » qui se fait en 1 clic. L’idée est de « créer de n’importe où, et de découvrir sur Tumblr » ;
  • Yahoo! Gemini peut introduire des vidéos nativement dans les publicités ;
  • L’outil d’analyse Flurry génère 1’500’000 GB de données sur 2 milliards d’appareils par jour ;
  • Flurry offre maintenant ses métriques en temps réel ;
  • En deux ans, le temps passé sur les navigateurs a diminué de 50% ;
    • Le temps passé sur le mobile a par conséquent augmenté de 35% ;
  • Les secteurs principaux de Yahoo! sont Yahoo! News, Sports et Finance ;
  • Yahoo! se considère maintenant comme une « startup » et veut innover rapidement ;


Bien que Yahoo! n’a pas la même ampleur que Google, Apple ou Microsoft, cela reste qu’ils comprennent très bien le marché et qu’ils sont capables de se concentrer sur les secteurs qu’ils dominent. La conférence était très intéressante et les points apportés étaient tout aussi pertinents.

Partagez cette publication

Commentaire (0)

Laisser un commentaire